Notes sur l'album :

La carrière du londonien Paul Rose, alias Scuba, a été intrinsèquement liée à Hotflush Recordings, le label qu'il a créé en 2003. Bouclant la boucle, il est progressivement revenu au style formateur qu'il avait adopté dans les années 90, lorsqu'il s'inspirait de Colin Faver et de Jeff Mills. Les apparitions de Rose à la Fabric ont évolué au fil du temps, de la bass music des vendredis soir à la house et techno des samedis soir. Sa capacité à sélectionner, séquencer et lier ensemble 42 morceaux pendant plus de 75 minutes est remarquable. Il fait appel à des artistes aussi divers que Pearson Sound, Patrick Cowley, Donato Dozzy ou encore Midland, sans jamais compromettre la sombre et séduisante atmosphère qu'il met en place au fil du mix. Ce qui révèle que même dans l'instable techno lo-fi et dans les sons de basse underground, la possibilité de se perdre dans la rave est présente, et a du sens.

 Article(s) de presse dans :

Trax nº 197 p.84 du 07/11/2016